Histopale sur : Google | Yahoo | Voilà | Lycos | AltaVista | Tiscaly | Infoseek | HotBot | dmoz | Europal
HistOpale

 
 

Réalisation
Cedelio.com

>>Themes >>l’aerodrome de saint-inglevert << Retour
L’AERODROME DE SAINT-INGLEVERT

Créé entre les deux guerres, l’aérodrome de Saint-Inglevert avait pu, très rapidement, se tailler une sérieuse renommée dans le monde de l’aéronautique régional. L’aérodrome populaire , avec appareils à ondes ultracourtes aménagé pour la vérification en douane des avions étrangers ne passant pas par Le Bourget possédait son club et ses propres bâtiments (une partie de ceux-ci existent encore d’ailleurs). Il servait aussi aux avions de passage obligés d’atterrir. Des élèves aviateurs venaient y faire leurs premiers essais. Et un bureau météorologique y était installé.

Dés le mois de décembre 1939, l’aérodrome perdit son caractère civil puisqu’il devint la base du fameux GAO 516 , le Groupe Aérien d’Observation commandé par le Commandant Durant et rattaché au 16ème C.A..

Disposant de 5 Potez 63-11 et de 5 Bréguet 27, les hommes du GAO avaient pour missions de réaliser des repérages photographiques au dessus du Nord-Pas-de-Calais, mais aussi d’effectuer dans le cadre d’exercices - on croit rêver - des reconnaissances, des transmissions et quelques réglages d’artillerie. La Drôle de guerre là aussi.

C’est le 10 mai 1940 au matin que tout se gâte. Vers 4h15, au lever du jour, déjà l’aérodrome de Marck a subi un violent bombardement. A 5h15, la vague de bombardiers allemands cherche et trouve le terrain de Saint-Inglevert.  ...Suite

Commune(s) associée(s) Thème(s) associée(s)
saint-inglevert
Livre(s) associée(s) Photo(s) associée(s)